• Don Landes

Bergson et Deleuze sur l’Évolution créatrice (Phil 7704)

Course Taught: Phil 7704 Bergson et Deleuze sur l’Évolution créatrice, H17


I BUT DU COURS


« Une intuition pure du mouvant permet, selon Bergson, de saisir en sa nature profonde la vie sans l’obstacle des concepts, qui ont un rôle pragmatique et utilitaire mais pluralisent et immobilisent le réel. […] Quittant la source, [l’intuition] accompagne le fleuve à travers son cours, suit l’évolution dans son développement, car l’élan vital […] reste source à travers l’existence [et] car l’intuition permet de saisir l’évolution comme créatrice. […] L’intuition est une participation au mouvement créateur de l’évolution. »


(Gilbert Simondon, Imagination et invention, 60-61)



Qu’est-ce que l’évolution ? Publié l’année même de la naissance de Henri Bergson, L’origine des espèces (1859) de Charles Darwin a particulièrement marqué les années de la formation de Bergson. Dans ce livre, Darwin présente l’évolution comme un processus perpétuel et « naturel » de sélection des formes vivante les plus adaptées (par hasard) à la lutte pour la vie. Mais – comme on voit tout de suite dans le titre du livre de Bergson à étudier dans ce séminaire – l’évolution est aussi, selon lui, une activité « créatrice ». Comprendre la portée philosophique et ontologique de cet adjectif sera l’un des buts de notre séminaire. Où se trouve la créativité dans l’évolution selon le bergsonisme ? Comment comprendre L’évolution créatrice comme une véritable philosophie du devenir ? Et pourquoi conclure, comme l’a fait Gilbert Simondon (entre autres), que Bergson y établit la nécessité de conceptualiser à nouveaux frais la pensée philosophique elle-même comme intuition afin de comprendre ce qu’est la vie elle-même ? Ce lien entre la philosophie du devenir (avec l’élan vital) et la


philosophie comme devenir (dans l’intuition) révèle l’héritage bergsonien dans la pensée contemporaine de l’individuation (Simondon) et de la différence (Deleuze). Notre but sera alors d’établir une interprétation solide du bergsonisme en prenant L’évolution créatrice comme la clé de voûte pour ce qui concerne le rapport entre le devenir (comme créativité) et l’intuition philosophique. Cette interprétation préparera le terrain pour une exploration de la philosophie de l’individuation chez Simondon et surtout de la philosophie de la différence chez Deleuze.



46 views0 comments